Saison 7 Episode 20 "I'll Swallow Poison on Sunday"

09 440 000 téléspectateurs [2.8]

3_ETOILES

7x20__1

C'est moi ou Desperate Housewives nous offre deux très bons épisodes à la suite? Cet épisode constituant un parfait équilibre entre drame et comédie est génial! Attendez, le drame et la comédie ne sont-ils pas les termes normalement utilisés pour qualifier le genre de la série? Oui, Desperate Housewives est originellement une dramédie. C'est ce qui la rend (rendait?) si plaisante, et cet épisode en est la preuve. A l'approche du Season Finale, les scénaristes savent où ils veulent nous embarquer, on sent une vrai implication de leur part. Quand je regarde cet épisode, j'ai du mal à croire qu'on nous servait une histoire d'enfant caché avec le sextoy de Bree il y a pas si longtemps (Oui, je parle de Keith là). Depuis, beaucoup de choses ont changé. Aussi bien dans les intrigues que dans la réalisation. Je n'ai pu m'empêcher de remarquer les sonorités bien plus sombres et les différents choix de montage. Notamment concernant Susan et Felicia. Les ruses de cette dernière sont brillamment mis en scène et en musique, la tension est là. Felicia est cinglée, et j'adore ça. En revanche, le gant qu'elle s'est "acheté pour ne pas choquer les gens" est purement bidon. Il a été ajouté pour ne pas avoir recours aux effets spéciaux, c'est évident. Le cliffhanger n'est pas non plus très alléchant, Paul ne va pas mourir. Sinon, il n'y aurait plus de fil rouge! Mais au moins il y a un cliffhanger, c'est déjà ça. Je suis toutefois curieux de voir la façon dont Paul sera retrouvé. J'espère que tout ça ne sera pas mis sous ellipse et qu'on ne le retrouvera pas à l'hôpital ou quelque chose dans ce genre. Susan sera surement accusée de l'avoir empoisonné. J'ai hâte. J'ai hâte aussi de découvrir l'évolution de la relation entre Gabrielle et Bree. En effet, on s'attendait à voir les deux copines se réconcilier et Carlos pardonner à Bree à la fin de l'épisode. La situation est toute autre, Carlos campe sur ces positions et Gabrielle rentre avec lui. Avant ça, tout est subtilement monté. Juanita, Celia et Bree était hilarantes. Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer cette situation avec celle des jumeaux Scavo durant la première saison lorsque Bree les avait claqué. Et je dois dire que la qualité est comparable. J'ai adoré. Qu'il est plaisant de retrouver la Bree autoritaire d'antant. Viens autour de ça se greffer la nouvelle intrigue amoureuse de cette dernière. C'est dingue, on ne peut pas la laisser plus d'une demi saison célibataire. Cependant, ce potentiel nouvel amant m'intéresse. Il est introduit d'une façon qui m'a plus. D'une bien meilleure façon que Keith ne l'avait été.

Lynette quant à elle retombe dans ses travers. Le font est le même que dans l'épisode précédent. Mais elle reste quand même plus intéressante en femme active qu'en mère au foyer. Renee et elle redécorent le bureau de Tom sous ses directives (en apparence). Lynette est détestable, effarante et Tom s'impose. Certains penseront à une énième dispute. Moi je n'ai jamais senti le couple aussi fragile. Il va bientôt éclater, j'en suis sur. Je suis en revanche moins sur d'une chose, que Renee ai un jour une vrai intrigue sur le long terme. Elle n'arrive vraiment pas à la cheville d'Edie ou Vanessa Williams de Nicollette Sheridan. Elle était plus crédible dans Ugly Betty. Et ça, les scénaristes le savent pertinemment.

7x20__2

Bilan : Mise à part quelques imperfections dans certaines intrigues, ce nouvel épisode de Desperate Housewives m'a plus qu'emballer.