Saison 8 Episode 02 "Making the Connection"

09 160 000 téléspectateurs [3.0]

3 ETOILES

8x02 #1

J'aime profondément Desperate Housewives. Je l'aime depuis le premier jour, celui où Mary-Alice décida de se suicider. Cette dernière y est d'ailleurs pour beaucoup. C'est en partie pour elle que je regardais la série chaque mardi soir sur M6, m'amenant ainsi à découvrir son terrible secret. Elle est l'essence même de la série, et chacune de ses apparitions me ramène au temps des premières saisons, au temps où la série était parfaitement parfaite à mes yeux. Le parallélisme entre la lettre que reçoit Bree et celle qu'a reçu Mary-Alice était superbement écrit, retraçant ainsi les moments les plus forts du season finale de la première saison. Comme pour le dernier épisode, l'ouverture était captivante! J'espère ne pas avoir été aveuglé par cette scène quant à mon avis sur le reste de l'épisode, du moins je ne le pense pas. Il était objectivement très bon. Notamment grâce à une intrigue centrale vraiment intéressante pour la première fois depuis de nombreuses saisons! Même si la Bree Van de Kamp d'antan a bel et bien disparu, Marcia Cross ne m'a pas déçu durant cet épisode et son personnage non plus. Toutes les scènes de l'épisode où elle apparait sont bonnes, surtout celle avec Mark Moses. Je ne m'attendais pas à revoir Paul, mais ce fut une excellente idée, puisque aucune allusion n'avait été faite à son sujet depuis qu'il s'était livré à la justice. C'est donc lui qui aura le mot de la fin, livrant à Bree une information capitale à la suite du fil rouge. Chuck n'est pas le maitre-chanteur, c'est certain. Cependant, on en apprend d'avantage sur lui si bien que son personnage en devient intriguant. Un cliffhanger encore une fois réussi cette semaine, Bravo! donc à nos scénaristes qui commencent, il faut le dire, à se faire vieux eux aussi!

Le reste de l'épisode, plus léger, n'en demeure pas moins piquant! Pour la première fois depuis qu'elle est arrivée à Wisteria Lane, Renee m'aura fait oublier durant quelques instants ma regrettée Edie Britt! Le duo Renee/Madame McCluskey fonctionne à merveille et j'étais littéralement mort de rire. Voir Renee caresser McCluskey et inversement était tordant, et leur dialogue était savoureux. Le nouveau voisin a également attiré ma sympathie et a éveillé mon intérêt. En tout cas, on risque d'entendre parler de lui pour encore longtemps, que cela soit avec Renee ou avec Mike... Gabrielle reste Gabrielle! Son histoire n'avait pas grand intérêt mais l'humour était au rendez-vous et les répliques désopilantes aussi. Au fond, c'est ce qu'Eva Longoria sait faire de mieux, alors tant qu'elle le fait bien... Lynette et Susan font dans la demi teinte cette semaine encore. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, c'est surtout la fin de l'épisode qui les sert. Cette semaine encore, le discours de Lynette n'était peut-être pas tellement original mais toutefois tellement vrai qu'il ma touché. Le talent de Felicity Huffman y est pour beaucoup. Quant à Susan, sa naissante relation avec Carlos m'intrigue vraiment. Et on ne peut pas parler de redite, c'est la première fois que ces deux personnages seront vraiment liés.

8x02 #2

Ce qui veut dire? Le cliffhanger et plus généralement l'épisode de la semaine dernière ont tenu leurs promesses puisque je ne suis vraiment pas déçu de la continuité des évenements. Collant d'autant plus à l'esprit originel de la série que le précédant, ce second épisode est une réussite.