Mydesperatewives, le blog de critiques d'un sériphile fan de Desperate Housewives!

dimanche 9 octobre 2011

8.03, promo (VOSTFR)!

Ce soir sera diffusé un tout nouvel épisode de Desperate Housewives aux Etats-Unis! Comme c'est plaisant de voir une promo vraiment attrayante et où il se passe tellement de choses qu'on ne sait plus où regarder ni écouter! Enjoy (en VOSTFR bien sûr)!

 


lundi 3 octobre 2011

Saison 8 Episode 02 - Critique

Saison 8 Episode 02 "Making the Connection"

09 160 000 téléspectateurs [3.0]

3 ETOILES

8x02 #1

J'aime profondément Desperate Housewives. Je l'aime depuis le premier jour, celui où Mary-Alice décida de se suicider. Cette dernière y est d'ailleurs pour beaucoup. C'est en partie pour elle que je regardais la série chaque mardi soir sur M6, m'amenant ainsi à découvrir son terrible secret. Elle est l'essence même de la série, et chacune de ses apparitions me ramène au temps des premières saisons, au temps où la série était parfaitement parfaite à mes yeux. Le parallélisme entre la lettre que reçoit Bree et celle qu'a reçu Mary-Alice était superbement écrit, retraçant ainsi les moments les plus forts du season finale de la première saison. Comme pour le dernier épisode, l'ouverture était captivante! J'espère ne pas avoir été aveuglé par cette scène quant à mon avis sur le reste de l'épisode, du moins je ne le pense pas. Il était objectivement très bon. Notamment grâce à une intrigue centrale vraiment intéressante pour la première fois depuis de nombreuses saisons! Même si la Bree Van de Kamp d'antan a bel et bien disparu, Marcia Cross ne m'a pas déçu durant cet épisode et son personnage non plus. Toutes les scènes de l'épisode où elle apparait sont bonnes, surtout celle avec Mark Moses. Je ne m'attendais pas à revoir Paul, mais ce fut une excellente idée, puisque aucune allusion n'avait été faite à son sujet depuis qu'il s'était livré à la justice. C'est donc lui qui aura le mot de la fin, livrant à Bree une information capitale à la suite du fil rouge. Chuck n'est pas le maitre-chanteur, c'est certain. Cependant, on en apprend d'avantage sur lui si bien que son personnage en devient intriguant. Un cliffhanger encore une fois réussi cette semaine, Bravo! donc à nos scénaristes qui commencent, il faut le dire, à se faire vieux eux aussi!

Le reste de l'épisode, plus léger, n'en demeure pas moins piquant! Pour la première fois depuis qu'elle est arrivée à Wisteria Lane, Renee m'aura fait oublier durant quelques instants ma regrettée Edie Britt! Le duo Renee/Madame McCluskey fonctionne à merveille et j'étais littéralement mort de rire. Voir Renee caresser McCluskey et inversement était tordant, et leur dialogue était savoureux. Le nouveau voisin a également attiré ma sympathie et a éveillé mon intérêt. En tout cas, on risque d'entendre parler de lui pour encore longtemps, que cela soit avec Renee ou avec Mike... Gabrielle reste Gabrielle! Son histoire n'avait pas grand intérêt mais l'humour était au rendez-vous et les répliques désopilantes aussi. Au fond, c'est ce qu'Eva Longoria sait faire de mieux, alors tant qu'elle le fait bien... Lynette et Susan font dans la demi teinte cette semaine encore. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, c'est surtout la fin de l'épisode qui les sert. Cette semaine encore, le discours de Lynette n'était peut-être pas tellement original mais toutefois tellement vrai qu'il ma touché. Le talent de Felicity Huffman y est pour beaucoup. Quant à Susan, sa naissante relation avec Carlos m'intrigue vraiment. Et on ne peut pas parler de redite, c'est la première fois que ces deux personnages seront vraiment liés.

8x02 #2

Ce qui veut dire? Le cliffhanger et plus généralement l'épisode de la semaine dernière ont tenu leurs promesses puisque je ne suis vraiment pas déçu de la continuité des évenements. Collant d'autant plus à l'esprit originel de la série que le précédant, ce second épisode est une réussite.


Posté par Robin Jcqrlce à 19:50:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

dimanche 2 octobre 2011

8.02, promo (VOSTFR)!

Ce soir aux Etats-Unis, un tout nouvel épisode de Desperate Housewives! Cette année, les promos jouent sur la nostalgie on dirait! J'aime assez l'ambiance de celle-ci, même si certains extraits sont moins alléchants que d'autres, Enjoy!

 

Posté par Robin Jcqrlce à 19:11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 27 septembre 2011

Saison 8 Episode 01, season premiere - Critique

Saison 8 Episode 01 "Secrets That I Never Want to Know"

09 930 000 téléspectateurs [3.2]

 2 ETOILES

8x01 #2

Un sourire admirateur et un regard ébahi, voilà ce qui pourrait caractériser mon état en visionnant l'ouverture de cette ultime saison de Desperate Housewives. Les cinq premières minutes de l'épisode, accompagnées d'une nouvelle soundtrack plus sombre et plus frissonante que jamais, étaient captivantes. Le discours de Bree était prenant et n'était pas sans rappeler celui qu'elle tenait lors de la dissimulation de la voiture d'Andrew dans la saison un alors que ce dernier venait de renverser la mère de Carlos. Là encore, la tension était à son comble. Le coté noir et sanglant de la série a brusquement resurgi. Mais on aurait été bien bête d'y croire! La tension redescend considérablement au fils de l'épisode. Et je dois avouer que malgré les scènes burlesques qu'il nous offre, j'ai une sensation de trop peu. Car que sait-on de plus sur l'histoire personnelle de chaque personnage qu'on ne savait déjà en fin de saison dernière? C'est peut être parce que l'épisode tourne principalement autour du meurtre d'Alejandro mais rien n'avance véritablement. Même le nouveau voisin n'attise pas notre intérêt, il n'est même pas invité au ANNUAL BIG BARBECUE des Solis (Ou on compte moins de 10 invités?) et ne servira pas à grand chose si ce n'est à éviter de faire tomber Renée dans l'oublie. On tente donc la carte du burlesque, une carte qui sera maladroitement utilisée. On ne compte pas les fois où les idées sont présentes et même plutôt bonnes, très bonnes, mais où la crédibilité des personnages en prend un coup. Il n'y a que dans une sitcom qu'un flic ne verrait pas que Gabrielle et Bree ont quelque chose à se reprocher durant la scène de la voiture. C'est bien ça le problème, Desperate Housewives n'est pas une sitcom.

Bon (comme souvent) j'ai tendance à parler des points faibles des épisodes de la série. Mais j'ai tout de même passé un moment fort agréable à visionner cet épisode. La scène du car-jacking reste tordante même si bancale elle est, Susan et Gabrielle m'ont décroché quelques sourires, et Felicity Huffman nous a prouvé (une fois de plus) qu'elle grande actrice elle est avec la période boulversante que Lynette traverse. J'avais peur que les scénaristes fassent deux pas en arrière durant cet épisode! Quand Tom s'est mis à évoquer l'éventuelle possibilité de recoller les morceaux et d'aller voir un conseiller conjugal, j'ai failli rejoindre feux Beth, Edie, et Mary Alice! D'ailleurs, parlons en, tiens! de ce qui se révèle être un parfait cliffhanger. Surpenant est très certainement le terme approprié! Décidement, les scénaristes ont des couilles ces derniers temps. Je suis réellement impatient de voir la suite et j'espère que ce formidable rappel au source attirera les fans de la série qui, il faut l'avouer, se font bien rares...

8x01 #1

Ce qui veut dire? Malgré un coté à la fois sombre et léger, ce season premiere me laisse un goût amère en travers de la gorge. On tire des ficelles un peu trop grosses, et ça en devient génant. Toutefois, la série ne me lasse pas et parvient en fin d'épisode à relancer l'intérêt qu'on lui porte. Un épisode qui sert de mise-en-bouche, donc. Pour moi, tout se jouera veritablement la semaine prochaine. 


lundi 19 septembre 2011

Season Premiere 8.01, promo (VOSTFR)!

Disponible sur le site d'ABC depuis la nuit dernière, la promo du season premiere de Desperate Housewives arrive en VOSTFR sur le site! Une promo que je trouve pour ma part un peu fade! Le secret commun aux Housewives occupe à peine un tiers de la vidéo contrairement aux énièmes aventures sexuelles de Carlos et Gaby qui semblent plus importantes. ABC veut-elle vraiment désintéresser les téléspectateurs?

 


lundi 5 septembre 2011

Season Premiere 8.01, sneak peek!

Il était temps! Un sneak peek exclusif et inédit est dorénavant disponible sur Youtube. Je me suis donc permis de télécharger la vidéo pour vous la sous-titrer en VF! Cet extrait met en scène nos Housewives (et accessoirement Carlos) tentants tant bien que mal d'enterrer le corps d'Alejandro. Certaines paniquent, d'autres sont catégoriques. Scotchant, regardez.

dimanche 4 septembre 2011

Kiss them goodbye pour leur ultime saison!

À l'occasion de l'annonce de la fin de la série le 07 Aout dernier, ABC nous propose un trailer retraçant les moments les plus fort, aussi bien dramatiques que comiques. Aucune image inédite pour le moment, à noter d'ailleurs que ce trailer n'est presque pas constitué de moments des dernières saisons, ça veut tout dire. Malgré tout, Desperate Housewives a marqué ma vie, toutes saisons confondues. Je suis à la fois attristé et heureux de cette nouvelle. Attristé car il va falloir tourner une page, heureux car si la série part maintenant elle restera dans la tête de tous une des grandes séries des années 2000. Je ne vais pas lui dire Adieu! maintenant mais plutôt en Mai prochain. Je sais déjà quoi écrire, quels mots employer; seulement vous le saurez en temps voulu.

 

Saison 7 Episode 22 et 23 - Season Finale - Critique

Saison 7 Episode 22 et 23 - 2 Hour Season Finale

"And Lots of Security" - "Come on Over for Dinner"

10 250 000 téléspectateurs [3.0]

2 ETOILES

7x23 2

Bilan : Un des cliffhangers le plus accrocheur de toute l'histoire de la série, une séparation poignante et incroyablement justement interprétée par une actrice déchirante du début à la fin, voilà ce qu'il faut retenir de ce 2 Hour Season Finale. Pour les autres, on se raccroche à la fin de l'épisode pour subsister. Pas déshonorant puisque vraiment intéressant. Les scénaristes ont engendré quelque chose qui pourrait se révéler phénoménal; j'espère seulement qu'ils s'en rendent compte et qu'ils seront à la hauteur pour l'ultime saison à venir. Quant à Paul et Felicia, je ne relèverai même pas le défit d'en parler tant les dernières minutes du vingt-deuxième épisode ont réduit à néant le travail de deux premières saisons superbement travaillées, elles. Dommage.


mercredi 11 mai 2011

Saison 7 Episode 21 - Critique

Saison 7 Episode 21 "Then I Really Got Scared"

10 001 000 téléspectateurs [2.9]

1_ETOILES

7x21__1

Les réjouissances sont de courte durée à Wisteria Lane. Cet épisode atteint un niveau de bassesse énorme. Il ne passe pas. En tout cas, pas à un épisode du Season Finale. Ce genre d'épisode, c'est bon pour la mi-saison, et encore. Il ne se passe presque rien de plus que la semaine dernière. C'est pourquoi on se dépêche de tout mettre rapidement en place pour le grand 2 hour Season Finale! Mais comment bâtir des intrigues sur des bases fragiles? C'est simple, on bourre l'épisode de facilités qui vous explosent à la figure, zéro de crédibilité. Les plus malchanceuses sont pour le coup Lynette et Gabrielle. Une énième dispute pour le couple Scavo, autour du choix de leurs vacances. On reste bien planté dix minutes autour d'une bataille ridicule et tout sauf drôle, on se fait clairement chier. Et quand la sauce monte entre Lynette et Tom, on vient tout gâcher avec les pleurs de leur fille. Aussitôt, elle pense que papa et maman vont se quitter - Bouhouhou! - et le pire dans tout ça c'est que Lynette trouve de le moyen de sortir On se dispute souvent Tom mais c'est vrai que ça n'était jamais arrivé aussi violemment! Leur engueulade ressemblait aux milles autres qu'ils ont eu. Il ont résisté à tout, mais ils ne sont pas capable de régler ce genre de problème? En prime, la Mary Alice nous parle clairement de divorce en conclusion. Tout va vite, beaucoup trop vite. Après son séjour chez sa copine Bree, Gabrielle revient à la maison avec des situations comiques. Du moins, elles sont supposées l'être. Je me suis mortellement ennuyé. Je ne voyais pas bien où cela devait nous mener. Finalement, Juanita n'a plus peur de son film d'horreur. Elle s'en rend compte toute seule alors que la seconde d'avant elle allait se pisser dessus; sa prise de conscience est beaucoup trop rapide. Toutes ces scènes sont donc exploitées pour nous montrer que Juanita avait raison, il y a bien un homme qui rode autour de chez les Solis. Il y avait milles autres façons d'amener la chose. Je dois toutefois avouer avoir hâte de voir la suite. Du coté de chez Bree, ce n'est pas mieux. Son policier occupe toutes ses scènes. Autant je l'ai trouvé sympathique durant le dernier épisode, autant j'ai trouvé le tout très plat cette semaine. Je sens qu'on est reparti pour des épisodes entiers autour de lui. Espérons tout de même qu'il soit plus intéressant que Keith. Remarquez, ça ne peut pas être pire. A noté également que durant l'épisode précédant, Bree et Gaby se disaient Adieu! et pas un seul mot là dessus cette semaine, on tombe bien bas.

Susan tient à elle seule l'unique partie plaisante de l'épisode. On continu toujours avec les intentions de Felicia, bien qu'elle ne soit pas mise en avant durant l'épisode. Susan veut récupérer son poste d'assistante et compte bien tout faire pour y arriver. La discussion avec les autres parents d'élève était exquise, j'ai adoré. La scène de fin aussi était assez marrante quoi qu'assez irréaliste lors des dernières secondes. Comment Paul a-t-il réussi à convaincre deux policier de venir arrêter Susan?

7x21__2

Bilan : C'est la première fois que je ne suis pas impatient de voir la fin d'une saison de Desperate Housewives. Venant d'un très grand fan, ça fait peur.


lundi 2 mai 2011

Saison 7 Episode 20 - Critique

Saison 7 Episode 20 "I'll Swallow Poison on Sunday"

09 440 000 téléspectateurs [2.8]

3_ETOILES

7x20__1

C'est moi ou Desperate Housewives nous offre deux très bons épisodes à la suite? Cet épisode constituant un parfait équilibre entre drame et comédie est génial! Attendez, le drame et la comédie ne sont-ils pas les termes normalement utilisés pour qualifier le genre de la série? Oui, Desperate Housewives est originellement une dramédie. C'est ce qui la rend (rendait?) si plaisante, et cet épisode en est la preuve. A l'approche du Season Finale, les scénaristes savent où ils veulent nous embarquer, on sent une vrai implication de leur part. Quand je regarde cet épisode, j'ai du mal à croire qu'on nous servait une histoire d'enfant caché avec le sextoy de Bree il y a pas si longtemps (Oui, je parle de Keith là). Depuis, beaucoup de choses ont changé. Aussi bien dans les intrigues que dans la réalisation. Je n'ai pu m'empêcher de remarquer les sonorités bien plus sombres et les différents choix de montage. Notamment concernant Susan et Felicia. Les ruses de cette dernière sont brillamment mis en scène et en musique, la tension est là. Felicia est cinglée, et j'adore ça. En revanche, le gant qu'elle s'est "acheté pour ne pas choquer les gens" est purement bidon. Il a été ajouté pour ne pas avoir recours aux effets spéciaux, c'est évident. Le cliffhanger n'est pas non plus très alléchant, Paul ne va pas mourir. Sinon, il n'y aurait plus de fil rouge! Mais au moins il y a un cliffhanger, c'est déjà ça. Je suis toutefois curieux de voir la façon dont Paul sera retrouvé. J'espère que tout ça ne sera pas mis sous ellipse et qu'on ne le retrouvera pas à l'hôpital ou quelque chose dans ce genre. Susan sera surement accusée de l'avoir empoisonné. J'ai hâte. J'ai hâte aussi de découvrir l'évolution de la relation entre Gabrielle et Bree. En effet, on s'attendait à voir les deux copines se réconcilier et Carlos pardonner à Bree à la fin de l'épisode. La situation est toute autre, Carlos campe sur ces positions et Gabrielle rentre avec lui. Avant ça, tout est subtilement monté. Juanita, Celia et Bree était hilarantes. Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer cette situation avec celle des jumeaux Scavo durant la première saison lorsque Bree les avait claqué. Et je dois dire que la qualité est comparable. J'ai adoré. Qu'il est plaisant de retrouver la Bree autoritaire d'antant. Viens autour de ça se greffer la nouvelle intrigue amoureuse de cette dernière. C'est dingue, on ne peut pas la laisser plus d'une demi saison célibataire. Cependant, ce potentiel nouvel amant m'intéresse. Il est introduit d'une façon qui m'a plus. D'une bien meilleure façon que Keith ne l'avait été.

Lynette quant à elle retombe dans ses travers. Le font est le même que dans l'épisode précédent. Mais elle reste quand même plus intéressante en femme active qu'en mère au foyer. Renee et elle redécorent le bureau de Tom sous ses directives (en apparence). Lynette est détestable, effarante et Tom s'impose. Certains penseront à une énième dispute. Moi je n'ai jamais senti le couple aussi fragile. Il va bientôt éclater, j'en suis sur. Je suis en revanche moins sur d'une chose, que Renee ai un jour une vrai intrigue sur le long terme. Elle n'arrive vraiment pas à la cheville d'Edie ou Vanessa Williams de Nicollette Sheridan. Elle était plus crédible dans Ugly Betty. Et ça, les scénaristes le savent pertinemment.

7x20__2

Bilan : Mise à part quelques imperfections dans certaines intrigues, ce nouvel épisode de Desperate Housewives m'a plus qu'emballer.